ÉDITIONS UMUSOZO
Home Courrier Umusozo Livres e-books Recherche Commandes Livres d'occasion Contact
Identification projective


« Concept introduit en 1946 par M. Klein pour désigner un mode spécifique de projection et d'identification consistant à introduire sa propre personne dans l'objet pour lui nuire. »1

Conclusion : deux écoles sur l'identification

Chez Freud, comme nous l'avons exposé ci-dessus, « (...) l’identification est la forme la plus originaire du lien affectif à un objet » ; puis, « par voie régressive, elle devient le substitut d’un lien objectal libidinal, en quelque sorte par introjection de l’objet dans le moi » ; enfin, « elle peut naître chaque fois qu’est perçue à nouveau une certaine communauté avec une personne qui n’est pas objet des pulsions sexuelles. »2 A l’adolescence, ce processus aboutit à la création de liens avec des personnes extérieures du cercle familial, à savoir des liens avec des personnes qui ne constituaient pas l’« objet des pulsions sexuelles infantiles » selon la théorie freudienne.

Au sujet de la psychologie des masses, Freud précisera que c'est par le moyen de l’identification au meneur d’une part, puis à travers l’identification mutuelle entre les membres d’une foule que les individus se lèvent comme un seul homme pour commettre des actes dont un sujet isolé serait incapable d’accomplir. A partir de la récurrence des violences collectives dans certains pays, nous avons conclu (par analogie) que la « compulsion de répétition » en foule - « une foule primaire » - se réalise autour de la figure du meneur qui constitue l’appareil psychique commun à tous les membres.

Selon M. Klein, « l'amour et la haine sont dès le début de la vie projetés » sur l'objet parental. Par la suite, « les fantasmes » clivés « s'étendent (...) à d'autres personnes. » Selon le même auteur, il existe une « importance majeur, dans l'identification, de certains mécanismes de la projection, complémentaires de ceux de l'introjection. » Pour cela, « l'identification projective est liée à des processus de développement » - processus précoces dont « la position paranoïde-schizoïde. »3

1ROUDINESCO E. et PLON M., (1997), Dictionnaire de la psychanalyse, Paris, Fayard, 2011, p. 498.

2FREUD S., (1921), texte « Psychologie des foules et analyse du moi », in Essais de psychanalyse, Éditions Payot, Paris, 1981.

3KLEIN M., (1955), texte « A propos de l'identification », in Envie et gratitude et autres essais, Paris, Gallimard, 1997.

Déogratias SEBUNUMA
Psychologue clinicien - Auteur

Titulaire du Doctorat de
 
«Recherche en psychopathologie
fondamentale et psychanalyse
»

Psychopathologie
Descriptive II


Synthèse

Commander

Le Jugement
de l'Histoire


Synthèse

Commander

Le génocide
au Rwanda


Synthèse

Commander

Essai sur
l'autosuggestion


Synthèse

Commander

Psychopathologie descriptive I
Essais
sur les violences collectives

Synthèse

Commander

Communautarisme
et autochtonie –
Du cas du Rwanda
à l'universel

Synthèse

Commander

Rwanda :
crimes d'honneur
et influences régionales

Synthèse

Commander

Rwanda :
crise identitaire
et violence collective

Synthèse

Commander

La compulsion
de répétition
dans les violences collectives

Synthèse

Commander

La compulsion
de répétition
dans les violences collectives

Rwanda :
crise identitaire
et violence collective
Cet ouvrage est désormais édité par
les EDITIONS UMUSOZO